Comment ne plus avoir mal au dos ?

A notre époque moderne, un nombre croissant de personnes souffrent du mal de dos. L’hygiène de vie, la sédentarité, les mauvaises postures… Voilà autant de facteurs qui favorisent les douleurs lombaires. Alors comment faire pour ne plus en souffrir ?

Bouger plus

La plupart des personnes qui souffrent du mal de dos ont des douleurs parce qu’elles ne bougent pas suffisamment. Au quotidien, il est nécessaire de solliciter les différents muscles du corps. Pour cela, il suffit de marcher un peu tout au long de la journée, monter quelques marches…

Il est également indispensable de se mettre au sport. La natation est la discipline idéale puisqu’elle sollicite positivement les muscles au niveau du dos. Attention toutefois à la nage papillon dont la pratique exige un avis médical préalable.

Le poids

L’excès de poids peut également constituer une cause des douleurs lombaires. Ceci est dû au fait que le dos doit fournir plus d’effort pour la stature debout étant donné que le corps est plus lourd que la normale. On notera que pour les femmes à forte poitrine, la meilleur solution est souvent la réduction mammaire.

Adopter les bonnes postures

Pour ne plus avoir de mal de dos, il est indispensable de s’habituer à adopter les bonnes postures. Assis, tenez-vous bien droit, regardez devant vous, bombez le torse et mettez les épaules en arrière. Si besoin placez un coussin au niveau de votre dos. Debout ou en marche, ayez toujours le dos bien droit.

Dans la mesure du possible, évitez de porter des charges très lourdes. Si vous ne pouvez vous y soustraire, ne vous penchez pour prendre en main les objets en question. De préférence, poussez-les au lieu de les porter. Sinon, accroupissez-vous d’abord. Dans tous les cas, votre dos doit toujours être bien droit.

SAUGE

SAUGE

Connu aussi sous le nom salvia officinalis ou sauge officinale, le sauge appartient à la famille des labiées.

  1. Description de la sauge

Le pourtour de la Méditerranée est le berceau de la sauge. Il s’agit d’un sous-arbuste qui fut introduit en Europe de l’Est et du Nord au Moyen Age et en Amérique au XVIIe siècle. Elle est cultive à titre commercial en Albanie, en ex-Yougoslavie, en Turquie, en Grèce, en Italie, en France, en Angleterre et en Amérique. Elle préfère les sites bien ensoleillés et les sols bien drainés.

La partie utilisée est la feuille. Toutefois, il ne faut pas confondre la salvia officinalis avec la sauge chinoise ou salvia miltiorrhiza ainsi que la sauge de prairie ou artemisia ludoviciana, étant donné leurs propriétés différentes.

  1. Histoire de la sauge

Les premières utilisations de la sauge remontent à l’époque des pharaons. Puis sa réputation a traversé les siècles, les populations dans le monde s’en servaient alors à la fois comme aliment et comme médicament.

Par ailleurs, les Grecs de l’Antiquité consommaient de la sauge pour stimuler la digestion et traiter les infections des muqueuses.  Elle est également utilisée sur ce même usage pour la médecine indienne. Selon Pline l’Ancien, la sauge a la faculté d’améliorer la mémoire.

Lors des grandes épidémies de peste qui sévissaient en Europe, la sauge entre dans la préparation du célèbre « vinaigre des quatre voleurs ». A notre époque, la sauge est associée à d’autres plantes pour préparer divers remèdes : sirops, décoctions, infusions et pommades.

  1. Les bienfaits* de la sauge

La sauge est utilisée depuis des siècles et des siècles pour ses nombreux bienfaits sur la santé.

  • Stimulation de la mémoire : en usage interne
  • Traitement des troubles digestifs, de la transpiration excessive et des bouffées de chaleur : la dose recommandée est de 1 à 3 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante, à boire trois fois par jour.
  • Traitement des inflammations des gencives, des muqueuses de la bouche, du nez et du pharynx : il faut se gargariser ou badigeonner les parties atteintes avec une infusion de 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle dans 100 ml d’eau ou 5 ml d’extrait liquide dans 100 ml d’eau, 3 fois par jour. On peut aussi utiliser cette infusion lorsque le port d’une prothèse dentaire cause des douleurs aux gencives.
  • Traitement de l’herpès labial : en association avec la rhubarbe
  • Soulage les bouffées de chaleur au moment de la ménopause

*Nous détaillons ici les propriétés supposées de la sauge en vue des essais cliniques qui ont été réalisés sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Précautions sur la sauge

Il ne faut pas utiliser l’huile essentielle de sauge ou son extrait alcoolique de façon prolongé car cela pourrait être toxique pour le système nerveux vu sa teneur en thujone qui peut augmenter le risque de convulsions.

La sauge n’est pas non plus recommandée pour les femmes enceintes, celles qui allaitent ainsi que les personnes souffrant d’épilepsie.

  1. Où acheter de la sauge ?

De par ses nombreux bienfaits, il existe plusieurs possibilités d’achat sur notre boutique en ligne www.kemibio.fr.

  • SAUGE Bio 60 gélules boutique nature 8,78 €
  • SAUGE Bio 180 gélules boutique nature 19,05 €
  • Huile Essentielle Sauge Sclaree BIO 10ml – NatureSun Aroms 9,03 €
  • Elixirs Floraux Bio – Sauge – Flacon de 10 ml – Deva 8,10 €
  • Crème pied à la sauge Bio – Gamme Body – 50 ml – Eubiona 4,76 €
  • Shampooing/Douche Olive-Sauge Bio – 1 Litre – Cosmo Naturel (Gravier) 18,52 €
SAULE BLANC

SAULE BLANC

Connu aussi sous le nom de salix alba, salix purpurea, salix fragilis ou salicine, le saule blanc fait partie de la famille des salicacées.

  • Description du saule blanc

Le saule blanc est originaire d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord. Que ce soit les espèces arbustives ou arborescentes, les saules aiment le climat froid ainsi qu’un sol irrigué. Ainsi, on le trouve habituellement sur les rives des rivières et des ruisseaux ainsi que sur les terres basses, régulièrement inondées.

Ce sont l’écorce des jeunes branches de deux ou trois ans, récoltée au printemps, qui sont utilisée.

  • Histoire du saule blanc

L’utilisation de l’écorce de saule remonte à  500 ans avant notre ère. Les Chinois l’utilisaient pour ses propriétés fébrifuges et analgésiques. Les anciens Grecs l’utilisaient également pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur. Au Moyen Âge, les européens en consommaient pour arrêter les vomissements, éliminer les verrues et réduire la libido. De la Floride à l’Alaska, les amérindiens se servent jusqu’à maintenant de l’écorce de saule comme antidouleur et comme fébrifuge.

En 1828, Leroux, un pharmacien français réussit à isoler la salicine, reconnu comme la substance active principale de la plante, de l’écorce de saule. On découvrit alors que l’organisme transformait la salicine en acide salicylique, qui a des propriétés analgésiques et fébrifuges. Le professeur italien Rafaele Piria quant à lui réussit à produire de l’acide salicylique pur à partir de l’écorce de saule. Puis Kolbe, un chimiste allemand, réussit  à synthétiser l’acide salicylique en 1860.

A la fin du XIXe siècle, Hoffman, un autre chimiste allemand, travaillant chez Bayer, synthétisait l’acide acétylsalicylique à partir d’une spirée (Spiraea ulmaria), de là est tiré le nom Aspirine®.  L’acide acétylsalicylique a un effet plus rapide que l’écorce de saule, mais son effet est cependant moins prolongé. En plus, il provoque de nombreux effets indésirables contrairement à l’écorce de saule. Ainsi, cette dernière fut peu à peu remise sur le marché comme remède naturel. Elle fait d’ailleurs partie de la pharmacopée américaine et de celle de plusieurs pays européens. En Allemagne, elle est utilisée en pédiatrie pour faire tomber la fièvre, notamment en combinaison avec des plantes qui augmentent la sudation.

  • Les bienfaits du saule blanc

Le saule blanc possède de nombreux effets bénéfiques sur la santé :

  1.  Douleurs lombaires : le saule blanc soulage les doulaires lombaires chroniques
  2. Arthrose : l’extrait de saule a la même efficacité que les médicaments anti-inflammatoires qui permettent de réduire les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche
  3. Traitement de l’arthride rhumatoide

*Nous détaillons ici les propriétés supposées du saule blanc en vue des essais cliniques qui ont été réalisés sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  • Précautions sur le saule blanc

Le saule blanc est déconseillé aux enfants car il peut développer le syndrome de Reye. Néamoins, cette contre-indication n’est pas valable quand il s’agit d’acide acétylsalicylique.

Les personnes présentant des allergies ou des hypersensibilités à l’acide acétylsalicylique doivent aussi se montrer prudentes. Il en est de même pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

  • Où acheter du saule blanc ?

Il n’est pas difficile de trouver du saule blanc. Par contre, pour mettre la main sur des produits de qualité, il est conseillé de se rendre sur la boutique en ligne www.kemibio.fr.

  • Prix : 9,37 €
  • Présentation : gélule
  • Conditionnement : pilulier de 90 gélules
SPIRULINE

SPIRULINE

Dénommée aussi Spirulina platensis, Spirulina pacifica, Spirulina maxima ou encore Arthrospira platensis, la spiruline appartient à la famille des cyanobactéries.

  1. Description de la spiruline :

Il y a 1500 espèces d’algues bleues dans la famille des cyanobactéries mais toutes ne sont pas consommables, seules 36 le sont. La spiruline tire son nom de sa forme spiralée. Son utilisation par l’Homme remonte déjà à 3 milliards d’année. La spiruline pousse principalement aux Etats-Unis, en Californie et à Hawaï. Mais on en trouve aussi en Afrique de l’Ouest, en Chine, en Inde, en Grèce, en Chili et au Cuba.

La spiruline est célèbre pour le taux important de nutriments qu’elle contient ainsi que pour sa faible teneur en calories. Néanmoins, la qualité de cette algue n’est pas la même partout dans le monde, les conditions de culture ainsi que le climat étant des critères à retenir sur sa qualité. Quoi qu’il en soit la spiruline présente un taux important de protéines : dans les 55 à 70%. Elle contient aussi de la caroténoïdes, de la pyocyanique, de la chlorophylle ainsi que de l’acide gamma-linoléique.

  1. Histoire de la spiruline :

La spiruline a été découverte par les Européens au même moment qu’ils ont découvert et exploité l’Amérique du Sud. Elle entrait alors dans la cuisine aztèque et portait le non de tecuitlatl ou boue colorée en bleu. An Amérique centrale, la spiruline est connue sous le nom de dihé. Sur le continent africain, la spiruline est aussi cueillie depuis des siècles notamment par la population du Tchad. La spiruline qu’on connait actuellement vit le jour à l’époque des industries urbaines.

  1. Bienfaits* de la spiruline :

La spiruline est dotée de nombreuses vertus thérapeutiques, d’où son intérêt d’ailleurs. Voici justement quelques uns de ses bienfaits.

  • Un excellent antioxydant : la spiruline aide alors à ralentir le vieillissement des cellules, prévenant ainsi l’apparition précoce des rides
  • Un renfort du système immunitaire : la spiruline stimule l’action des cellules de défense, servant ainsi de bouclier en cas de maladie
  • Un régulateur du taux de graisse dans le sang
  • Prévention contre la Rhinite allergique et la leucoplasie
  • Stimulation de l’appétit.
  • Complément alimentaire : 5g de spiruline apportent entre 3 et 8mg de fer ainsi qu’un taux important de bêta-carotène.

*Nous détaillons ici les propriétés supposées de la spiruline en vue des essais cliniques qui ont été réalisé sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Précautions avec la spiruline

Ce ne sont pas toutes les algues bleues qui sont consommables. Ainsi leur choix est important pour éviter d’attraper des maladies. Il est conseillé de ne pas choisir les produits qui portent l’inscription «Aphanizomenon flos-aquae », « Superaliment bleu-vert » ou « Algues bleu-vert ».

Les personnes souffrant de phénylcétonurie ne doivent pas consommer de la spiruline du fait de la présence de phénylalanine qui est un composant de la protéine.

  1. Acheter la spiruline chez notre partenaire Jolivia

On peut se procurer de la spiruline partout mais pour avoir un produit sûr, allez sur notre site partenaire www.jolivia.fr.

Prix : à partir de 6,90 € les 600 comprimés de spiruline de 250 mg

ROMARIN

ROMARIN

Connu aussi sous le nom de rosmarinus officinalis, d’encensier, d’herbe aux couronnes ou encore de rose des marins, le romarin appartient à la famille des lamiacées.

  1. Description du romarin

Le romarin est une plante vivace arbustive originaire des maquis, garrigues et rocailles du bassin méditerranéen. De nos jours, le romarin est cultivé dans tous les zones à climat tempéré. Il aime le soleil et présente une tolérance modérée à la sécheresse. Sous les climats les plus nordiques, le romarin est considéré comme une annuelle qui est cultivé par semis ou par bouturage. En effet, le romarin ne résiste pas aux hivers rigoureux. Ce sont les parties aériennes surtout les fleurs qui sont utilisées.

  1. Histoire du romarin

De nombreux histoires et légendes parlent du romarin, c’est peut-pour cette raison que les anciens lui vouaient une grande vénération. Ainsi, le romarin est omniprésent dans les fêtes, les cérémonies funéraires ainsi que les célébrations profanes. Porté en couronne ou encore offert en branches décorées par des rubans de soie de toutes les couleurs, le romarin symbolise l’amour et la fidélité. Il chassait aussi les mauvais esprits ainsi que les cauchemars.

Chez les égyptiens, le romarin sert à fortifier l’âge des morts, d’où sa présence dans la tombe des pharaons. Il symbolise aussi le souvenir et l’amitié. Chez les grecs, plus précisément les étudiants, le romarin se porte en couronne pour stimuler la mémoire pendant les examens.

Le romarin fut par la suite utilisé pour assainir l’air, pendant les épidémies de peste. Pour ce faire, on brûlait des rameaux ou on portait des sachets à inhaler à chaque fois qu’on passe dans les endroits touchés par la maladie. Le romarin permit aussi la guérison de la reine de Hongrie qui souffrait de rhumatismes chroniques alors qu’elle était âgée de 72 ans.

Dans les milieux ruraux le romarin trempé dans du vin rouge est une boisson fortifiante. Le romarin est aussi utilisée dans le domaine de la cosmétique et de l’alimentaire.

  1. Les bienfaits* du romarin

Le romarin présente de nombreuses propriétés vertueuses, d’où son intérêt pour la santé.

  • Il agit sur l’état de fatigue : en infusion pendant 10 mn à raison de 2 g de romarin séché pour 150 ml d’eau bouillante
  • Il traite les troubles digestifs et hépatiques : le romarin permet de stimuler et de décongestionner le foie et la vésicule biliaire.
  •   Il traite contre les troubles rhumatismaux et de la circulation sanguine périphérique : le romarin est utilisé comme décoction à utiliser en compresse, en lotion à frictionner ou encore comme un bain pour combattre les rhumatismes ainsi que la fatigue
  •  Il stimule aussi l’intellect
  • Il traite contre les inflammations des voies respiratoires

*Nous détaillons ici les propriétés supposées du romarin en vue des essais cliniques qui ont été réalisé sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Les précautions sur le romarin

Certains des composants du romarin favorisent la convulsion, il est donc déconseillé pour les épileptiques. Il est aussi contre-indiqué chez les jeunes enfants, les femmes enceintes ainsi que ceux qui présentent une hypersensibilité hépatiques au romarin officinal à vébénone.

Des irritations au niveau de l’estomac ainsi que des intestins peuvent se présenter quand vous prenez du romarin. Des cas de dermatite de contact peuvent aussi se présenter. Les personnes ayant une peau sensible doivent alors se montrer prudentes quand elles prennent du romarin.

  1. Où acheter le romarin ?

Le romarin est facile à trouver, par ailleurs avec ses nombreuses vertus, il existe plusieurs possibilités d’achat chez notre boutique en ligne : www.kemibio.fr.

  • ROMARIN – Rosmarinus officinalis 90 gélules boutique nature 10,13 €
  • Huile Essentielle Romarin ABV BIO 10ml – NatureSun Aroms 7,22 €
  • Huile Essentielle Romarin 1.8 BIO 30ml – NatureSun Aroms 6,83 €
  • Elixirs Floraux Bio – Romarin – Flacon de 10 ml – Deva 8,10 €

Déodorant à bille romarin et thé vert Bio – Gamme Active Sport – 50 ml – Eubiona 4,32€

PROPOLIS

PROPOLIS

La propolis est aussi appelée cire de propolis, résine de propolis ou encore baume de propolis.

  1. Description de la propolis

La propolis est un produit fabriqué par les abeilles. Pour pouvoir la fabriquer, ces dernières ajoutent à leur salive et à la cire les résines qu’elles rassemblent au niveau des bourgeons ou sur les écorces de certains arbres. Pour donner une étanchéité et une solidité à leur ruche, les abeilles les recouvrent de propolis la plupart des surfaces internes. Le gout de la propolis est amer et son odeur est un peu sucrée. La propolis peut prendre différentes formes dont la gomme à mâcher, les comprimés, les capsules et les morceaux bruts. Il y a également l’extrait sec, l’extrait fluide, la pommade, le rince bouche, la dentifrice, la teinture ainsi que de nombreuses autres formes comme le sirop.

  1. Histoire de la propolis

La propolis date de grand nombre d’années. Pendant l’ère des Pharaons d’Egypte, ce produit a toujours été utilisé comme embaumement. Pour leur part, les Grecs s’en servaient comme remèdes au niveau des plaies et des maladies de la peau. Depuis toujours, il a aussi été considéré comme l’élément efficace pour la lutte contre les infections de toutes sortes.

  1. Les bienfaits*de la propolis

Tant au niveau externe qu’interne, la propolis présente de nombreux bienfaits.

  • La propolis peut être utilisée par voie externe pour le traitement de l’herpès génital et de la vaginite. La propolis  peut traiter les différentes plaies au niveau de la bouche et la gingivite. La propolis a la capacité de prévenir les caries.
  • Au niveau de l’usage interne, la propolis permet de traiter les verrues et les problèmes au niveau de la voie respiratoire. A part cela, elle peut renforcer le système immunitaire.
  • La  propolis peut être utilisée à titre de pommade pour le traitement des brûlures, des plaies au niveau de la peau.

*Nous détaillons ici les propriétés supposées de la propolis en vue des essais cliniques qui ont été réalisé sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Les précautions sur la propolis

Une fois que des réactions allergiques cutanées au produit apparaissent, il faut arrêter immédiatement l’utilisation de celui-ci. La propolis ne doit en aucun cas être utilisée pendant plus de 2 semaines voire 3 semaines consécutives pour éviter les risques d’allergies. Il est important de noter que, par prudence, les sujets allergiques au baume du Tigre ou Tiger Balm mais aussi au peuplier baumier ne doivent pas être prendre de la propolis. Ces derniers ont presque les même contenus et effets. En plus de cela, les personnes allergiques aux produits de l’abeille doivent strictement se priver de la propolis.

  1. Où acheter de la propolis?

Les boutiques de vente de la propolis sont assez nombreuses. Mais chez  http://www.kemibio.fr/, le choix est très large. Les prix peuvent se résumer comme suit :

  • Propolis à sucer 45 comprimés: 4,58 euros
  • Gouttes propolis 99.8% BIO, 15 ML : 7,58 euros
  • Propolis sirop flacon de 200 ml : 9,23 euros
  • Propolis spray de 20 ml : 8,25 euros
  • Propolis spray nasal flacon spray de 20 ml : 8,33 euros
  • Wintercare hiver propolis liquid gouttes, 50 ml: 5,36 euros
  • Wintercare hiver propolis complex, 50 comprimés à sucer : 6,29 euros
  • Wintercare hiver propolis liquid spray buccal bio 23 ml : 4,46 euros

Ainsi que de nombreux autres formes qui variant avec le prix.

PASSIFLORE

PASSIFLORE

La passiflore est aussi connue sous le nom de Passiflora incarnata, de fleur de la passion ou encore de grenadille. Il fait partie de la famille des passifloracées.

  1. Description de la passiflore

La passiflore est une plante grimpante qui est originaire des régions tropicales et subtropicales des Amériques. Mais elle est également cultivée en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Par ailleurs, la passiflore a colonisé de nombreuses régions méridionales de la planète. Elle produit un fruit ovoïde qui est tout à fait comestible. Ce sont les parties aériennes de la plante qui sont récoltées lors de la floraison ou quand les fruits commencent à se former.

  1. Histoire de la passiflore

Ce sont les espagnols qui ont découvert l’usage de la passiflore lors de leur contact avec les Aztèques. Par ailleurs, les amérindiens du sud de l’Amérique du Nord s’en servaient aussi dans la cuisine et pour le traitement de certains maux. Les fruits de la passiflore ont une forme ovoïde et sont charnus et de couleur orange quand ils arrivent à maturité. Ils sont rafraîchissants et riches en vitamine C.

Au XVIIe siècle, les Espagnols importèrent cette plante en Europe qui fut dès lors adoptée et intégrée à la pharmacopée mondiale. Ainsi, de nombreux pays européens se sert de la passiflore dans de nombreuses préparations médicamenteuses.

  1. Les bienfaits* de la passiflore

La passiflore présente de nombreux bienfaits pour l’organisme.

  • Anti-stress et lutte contre l’anxiété : la passiflore présente un effet sédatif qui est aussi efficace que l’oxazépam.
  • Traitement de l’asthme
  • Traitement des spasmes musculaires et des douleurs névralgiques : la passiflore est composée d’alcaloide indole, de flavonoide et de glucoside, des substances qui permettent d’atténuer les douleurs.

*Nous détaillons ici les propriétés supposées de la passiflore en vue des essais cliniques qui ont été réalisé sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Précautions sur la passiflore

La passiflore est déconseillée chez les jeunes enfants sauf sur prescription médicale. Il ne faut pas conduire un véhicule motorisé après consommation de passiflore. L’espèce la plus utilisée pour les fins médicinales est la Passiflor incarnata.

La passiflore est déconseillée chez les femmes enceintes et chez les femmes qui allaitent

Bien que la passiflore soit sans danger, des cas d’hypersensibilité pouvant conduire à une angéite peut se présenter. Des nausées ainsi que des allergies peuvent aussi se présenter chez certaines personnes qui sont en contact répété avec cette plante.

  1. Où acheter de la passiflore ?

La passiflore est disponible sous plusieurs formes sur le marché. Sur notre site partenaire www.kemibio.fr, des produits à base de passiflore sont disponibles avec des tarifs très compétitifs.

  • PASSIFLORE Bio 60 gélules boutique nature 8,12 €
  • Extrait sec Passiflore Bio – 60 comprimes – biotechnie 8,07 €
  • Elixirs Floraux Bio – Passiflore – Flacon de 10 ml – Deva 8,10 €
  • Passiflore Bio 20 ampoules – Sommeil réparateur, détente, sérénité – superdiet – 13,10 €
  • Passiflora incarnata teinture bio – 50 ml – Biover 5,51 €